icon Télécharger le bilan 2016 de la lutte contre l'habitat indigne (379 KB)

 

Ce qu’on peut en retenir :

Sur les contrôles de décence :

  • 253 contrôles réalisés
  • 201 logements déclarés non décents
  • 151 sont redevenus décents dans l’année
  • Le fort taux de retour à la décence s’explique en grosse partie grâce aux médiations menées par la CAF et le GIP auprès des bailleurs
  • Le délai de remise aux normes est en moyenne de 14 mois
  • Les cotations 1 et 2 (les moins importantes, sur 4 niveaux) représentent 75 % des cas
  • Depuis 2002 : 5157 logements ont été contrôlés
  • 3564 ont été déclarés non décents
  • 1804 sont redevenus décents
  • L’Angoumois et l’Ouest Charente sont les deux territoires les plus concernés en nombre de contrôles

Sur l’insalubrité et le péril :

  • 48 nouvelles situations ont été présentées soient 340 depuis 2007
  • Profil type des ménages : Retraité de plus de 65 ans, vivant seul, propriétaire occupant
  • Sur 340 situations, 284 ont fait l’objet d’une solution :
    • 138 logements sortis d’insalubrité par des travaux
    • 84 relogements
    • 68 orientations autres

Une réussite qui repose sur un comité technique solide et multi disciplinaire, et une alliance productive des domaines techniques et sociaux